Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'Oeil sur la Toile
  • L'Oeil sur la Toile
  • : Un regard analytique sur le cinéma
  • Contact

A l'affiche cette semaine

 





                                                                                                                                                                                     


" Qu'il  s'agisse de penser le devenir ou de l'exprimer, ou même de le percevoir, nous ne faisons guère autre chose qu'actionner une espèce de cinématographe intérieur. Le mécanisme de notre connaissance usuelle est de nature cinématographique." 

                             
                                   H. Bergson, l'Evolution créatrice.



                                                                                                                                                         

Recherche

remake

Archives

          
                                                                         Locations of visitors to this page

AFFICHES

19723554.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20110422_122734.jpg19730269.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20110504_110511.jpg19670948.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20110216_035134.jpg048202_af.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20020629_06063.jpg27528_107175599327496_6796_n.jpg19031357-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20081223 114811the19763370-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20110620 03019666375-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20110209 012242jackie_brown.jpgaffiche-the_big_lebowski_imagesfilm.jpgaffiche_Nom_de_la_rose_1986_1.jpgAffiche-grand-format---l-ancienne-raging_bull3.jpg19658171-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20110201 0317425867aaltra.jpgacid_house.jpgc_vous_fr-copie-1.jpgd19469229-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20100625 06580delicatessen_imagesfilm.jpgdiaboliques.jpgaffiche-coffee_and_cigarettes_imagesfilm-copie-1.jpgaffiche-down-by-law-1-medium-copie-1.jpgaffiche_sa_majeste_des_mouc_imagesphoto.jpgaffranchis.jpgA-l-est-d-eden.jpgete_kikujiro-copie-1.jpgdead-man.jpgDobermann.jpgelephant_man.jpgamerican_beauty.jpganglais.jpgA-nous-les-p-tites-anglaises.jpgapocalypse_now.jpgCube.jpgeternal_mind.jpgetrange-noel.jpgfahrenheit451.jpgfargo_imagesfilm.jpgfaux-semblants-copie-1.jpgAffiche.jpg18991610-r 120 x-f jpg-q x-20080929 06153619253896-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20100223 112134bandits.gifla_jetee-0.jpgUn-jour-sans-fin.jpgaffiche-le_roi_et_l_oiseau_tn.jpgc_est_arrive_demain-0.jpgl_arm_e_des_12_singes1_fichefilm_imagesfilm1.jpggangster.jpggangs_york-copie-1.jpgghost-dog.jpgGladiator.jpgGouttes-d-eau-sur-pierres-brulantes.jpghomme_plaines.jpghotel_plage-copie-1.jpgIl--tait-une-fois-dans-l-ouest.jpgI-m-a-cyborg.jpgarizona_dream.jpg18468834-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20060105 073159arnaque.jpgarnaques_botanique.jpgascenseur_echafaud.jpgasterix_cleopatre.jpgbabel.jpgbandits_bandits.jpgbarton_fink.jpgbatman-copie-1.jpgbatman_defi.jpgbeetlejuice.jpgbig_boss-0.jpgBirdbittersweet_life-copie-1.jpgblade_runner.jpgbronzes.jpgcasino-0.jpgcercle_rouge.jpgjudo2.jpgkill_vol1.jpgkill_volume2.jpgLa-Cit--de-dieu.jpglady_vengeance.jpgL-affiche-de-Hard-Candy.jpgl-affiche.jpgLa-guerre-du-feu.jpgla_haine-0.jpgLa-nuit-du-chasseur.jpglas_parano.jpgLa-Valse-des-pantins.jpgLe-3-me-Homme.jpgLe-bal-des-vampires.jpgle-bon--la-brute-et-le-truand.jpgle-boucher.jpgLe Chatle-cri.jpgLe-garde-du-corps.jpgLe-roi-et-le-clown.jpgLes-12-salopards.jpgles-seigneurs-de-la-route.jpgLes-Simpson.jpglittle-miss-sunshine.jpglune-froide.jpgMad-in-Jamaica.jpgmad_max.jpgmad_max2.jpgMean-street.jpgMemento.jpgmidnight_express.jpgnaked.jpgnoces-rouges.jpgNo Country for old mennous avons gagne ce soir,0o_brother.jpgold_boy.jpgparrain1.jpgparrain2.jpg18376629.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20040330_062653.jpgchateau-ambulant.jpgCollectorGoyokinP.jpgcoup_de_tete-bis.jpgpetits_amis.jpgPrintemps-copie-1.jpgpsychose.jpgpulp-fiction.jpgreservoir-dog.jpgrocky,0salaire_peur.jpgSaloseven.jpgSeven_Samurai_poster.jpgsilence_agneaux.jpgsinge_hiver.jpgsitcom-copie-1.jpgsnatch.jpgsonatine.jpgsueurs_froides-copie-1.jpgsugata_sanshiro_la_legende_du_grand_judo-0.jpgsurmeslevres.giftaxidermie.jpgtaxi_driver-copie-1.jpgtchao_pantin.jpgtemps_modernes_cinefr.jpgtraffic.jpgTRainspotting.jpgun_soleil.jpgu_turn.jpgvol-au-dessus-d-un-nid-de-coucou.jpgVolte-face.jpgVoyage-au-bout-de-l-enfer.jpgwestern.jpgwhen-we-were-kings.jpgcrash-copie-1.jpg032620_af.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20020627_05470.jpg18784292.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20070710_121013.jpg18869530.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20070907_032856.jpg19163252.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20090903_045542.jpg19254753.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20100223_063804.jpg19748133.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20110526_034911.jpg69199504_af.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20020808_042.jpgaff.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20021210_054508.jpgaffiche2.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20021009_031942.jpgbasquiat.jpgArizona-junior.jpg18866819-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20070907 03062418869310-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20070907 032742impitoy.jpgAffiche.jpg19442716-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20100504 12451119138702-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20090710 051022

Bonjour à tous !


 

Bienvenue à tous les amoureux du 7ème art...

 

Ce blog se propose de porter un regard analytique sur le cinéma d’aujourd’hui et d’hier. Un coup d'œil également sur le parcours des dernières sorties Ciné et DVD. Ici, on décortique le film, on donne son avis, on parle de nos coups de cœur, etc.  N'hésitez pas à laisser vos commentaires.

 

Bonne lecture...

 

 



3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 11:03

 

 

     Une fois n’est pas coutume sur ce blog, nous allons parler d’un livre. Un essai philosophique ? Un traité sociologique ? Une étude économico-psychologique ? Que nenni. Il s’agit de Porno, de Irvine Welsh, qui n’est rien de moins que la suite de Trainspotting, (premier roman du même auteur), qui fut porté à l’écran en 1996 par Danny Boyle et donna le film culte des années 90 que nous connaissons. Plus de onze ans après ce métrage, I. Welsh nous offre une suite aussi déjantée que captivante,  que l’on se refuse à lâcher et que l’on a envie de raconter à tous ses potes. Tout le monde se souvient plus ou moins de Renton, Sick Boy, Spud et mon préféré Begbie « le Beggar ». Que sont-ils devenus ? Dans Porno, nous retrouvons tous ces protagonistes dix ans plus tard, toujours en galère sous la pluie d’Edimbourg. Cette fois, leur projet est de monter Le film X du siècle… Bon, d’un côté je n’ai pas envie d'en dire trop, pour ne pas déflorer ce grand plaisir de lecture, mais de l’autre je ne résiste pas à l’envie de vous mettre en appétit…

 Si l’excellentissime roman Trainspotting était hautement cinégénique, on peut affirmer sans sourciller que Porno l’est encore plus. C’est même principalement cette constatation qui motive ce billet. Dés aujourd’hui, je suis prêt à prendre les paris : Porno sera adapté au cinéma, (interdit au moins de seize ans oblige). Cela pourrait même être un gros succès au box-office pour peu que le réalisateur sache se montrer à la hauteur de la matière on ne peut plus riche qu’il aura à exploiter.  Car le bouquin est succulent : Humour croustillant (au moins une situation hilarante par page), suspens haletant (après l’avoir arnaqué, Renton se trouvera-t-il à nouveau sur le chemin de Franco Begbie ?), un récit à la première personne (Renton était le narrateur de Trainspotting, cette fois c’est Sick Boy qui s’y colle) qui permet au lecteur de s’attacher et de sympathiser avec chaque personnage. On a l’impression de les avoir quittés hier. De les connaître comme s’ils habitaient l’étage du dessous. En un mot, Porno est un nouveau chef-d’œuvre. A titre personnel, je le trouve même plus jouissif que Trainspotting. Tout d’abord, il est nettement moins glauque (un seul passage un peu difficile) et surtout extraordinairement plus drôle. La psychologie des personnages est elle aussi plus poussée, les fans retrouveront un Francis Begbie plus enflammé et impulsif que jamais (le passage où il fait la morale à son fils est à lui seul un monument de l’humour) ;  un Sick Boy carriériste dans l’industrie du X, égocentrique et fascinant, un Spud qui n’a pas bougé, toujours aussi touchant ; quant à Renton, sacré enfoiré, qu’a-t-il fait de tout ce fric ?... bref, un grand moment de bonheur ! Concernant le scénario, il est malin comme tout. Welsh ne s’est pas lancé dans une suite gratuite, qui bisserait les recettes éprouvées de Trainspotting, loin de là. Son histoire est originale et le lecteur s’y laisse facilement prendre, voire manipulé. Pour ce qui est des dialogues, tous plus savoureux les uns que les autres, ils sont rigoureusement élaborés et efficaces. 

                                                                                                                                                                                                              Dix ans, donc, se sont écoulés depuis leur dernière association. Le monde a changé, les drogues et la musique aussi,  même leur bon vieux quartier de Leith, Edimbourg, est en pleine mutation. Ca, il n’y a pas à dire, Welsh  s’y entend pour parler de son Ecosse natale. L’auteur à même une théorie très intéressante qui explique la psychologie du peuple d'Ecosse relativement au temps qu’il y fait. Bien-sûr, comme pour l’épisode précédent, c’est un récit à portée sociale qui se dresse derrière les pérégrinations de nos héros en mal d’adaptation. Porno, c’est surtout l’histoire de petites gens, finalement. Des êtres un peu égarés (chômage, alcool, divorce, drogue) qui ne trouvent pas la place dont ils avaient rêvé. Mais ils n’ont pas renoncé. Welsh trouve alors dans ces espoirs aussi beaux que pathétiques un lieu d’émotion saisissant qui constitue la trame du roman. (J’ai, pour ma part, franchement adoré le dialogue avisé qu’entretient Sick Boy avec Sir Alex Fergusson (entraîneur écossais de l’équipe de football de Manchester United), qui forme un des fils-rouges de l’histoire.)

Evidemment, lire un bouquin intitulé en gros caractères jaunes PORNO, dans le métro ou sur la plage, n’est pas toujours chose facile. On vous regarde d’un drôle d’œil. Ma conjointe elle-même, quand je suis rentré tout excité de la Fnac et que je lui ai tendu mon édition, a levé les yeux au ciel en marmonnant « tout un programme… ». C’est bien là une des volontés affichées de l’auteur, jusque sur la couverture, que de chercher à s’opposer, voire à briser, toutes convenances et codes moraux. Le roman se veut donc gentiment, mais sûrement, « politiquement incorrect ». Sexe, mensonges et vidéo y jouent un rôle prépondérant et l’on devine que le bois des barreaux qui forment l’échelle de leur ascension sociale est assez pourri pour qu’ils passent au travers. Qu’importe, l’essentiel est dans l’entreprise, sa logistique et son professionnalisme. Réaliser un film X n’est pas une mince affaire et Welsh en profite pour démonter cyniquement les rouages de l’univers du porno (cf : l’inénarrable expédition à Cannes pour les Hots d’or). Tout y passe, la création, la production, mais évidemment, et surtout, l’image de soi, notre rapport au corps, le voyeurisme, la possession ; « Le truc, c’est qu’on vit dans une société anale. »

Bref, je parle, je parle et je m’aperçois que j’en ai déjà trop dit. Si vous chercher un bouquin pour cet été qui approche, je ne saurai que trop vous le conseiller. Si vous partez en vacances avec une tante un peu rigide et morale, il vous faudra bien-sûr fabriquer une couverture de fortune (par exemple, Critique de la Raison pure, de Kant) pour camoufler vos ébats estivaux dans le porno. A moins que vous ne préfériez vous y jeter sans fausse pudeur, et vous découvrirez peut-être que sous la vieille peau de votre tante se cache en fait une « Tata Suzette » qui ne demande rien d’autre qu’un peu de coke et de sexe.

Éditeur Au diable vauvert

Année de publication 2008

Prix recommandé 20,00

Du même auteur :

      - Trainspotting, roman, Editions Points

      - Ecstasy, nouvelles, Editions Points

      - Une ordure, roman, Editions Points

      - Recettes intimes de grands chefs, roman, Au diable vauvert

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nini 16/06/2008 16:56

Je ne savais pas que c'était la suite de Trainspotting ! J'ai jamais osé aller lire la quatrieme couverture du roman à cause du titre :s Bon j'irai l'emprunter à la bibliotheque une fois revenue de vacances

Caroline 12/06/2008 15:01

Trainspotting.....un grand film qui m'a fait découvrir Ewan Mc Gregor qui est devenu depuis un de mes acteurs préférés.Je vais voir pour la suite....

alex 03/06/2008 19:16

ça pourrait pimenter le quotidien

Baccawine 04/06/2008 10:34


C'est effectivement une bouteille de ketchup sur la couverture...